PAC, isolation, solaire à 1€ : comment ça marche vraiment ? Où sont les arnaques ?

Classé dans : Non classé | 0

Isolation, pompes à chaleur, panneaux photovoltaïque à « 1€ »… Cet argument commercial est de plus en plus utilisé, et par des installateurs parfois mal-intentionnés. Alors quelles aides existent vraiment ? Quelles sont les conditions d’éligibilité ? Sont-elles cumulables ? Et surtout, comment discerner le vrai du faux et identifier les arnaques ? C’est ce que nous allons voir dans cet article.

aides rénovation énergétique

Les différentes aides à la rénovation énergétique

Economies énergie aides

L’état ayant décidé de favoriser les travaux de rénovation à l’origine d’économies d’énergie, différents dispositifs permettant de réduire les factures des particuliers ont émergé ces dernières années. Ces aides sont potentiellement cumulables, et parfois même sans conditions de revenus :

Qui dit « 1€ », sous-entend donc un cumul de plusieurs aides distinctes, qui ne répondent donc pas forcément aux même conditions. Le coût final de vos travaux dépendra donc toujours de votre situation.

Important : Dans tous les cas, pensez toujours à passer par un installateur certifié RGE (Reconnu Garant de l’Environnement) si vous souhaitez disposer de ces aides !

L'isolation à 1€

« L’isolation à 1€ » on en entend de plus en plus parler. Alors comment ça fonctionne vraiment ? Est-ce intéressant ? Et pourquoi il faut se méfier de certaines annonces ?

Tout d’abord, l’isolation est la base d’une conception énergétique bien pensée. En effet, il est souvent plus écologique et pertinent d’investir en premier lieu dans des travaux d’isolation pour réaliser des économies d’énergie, que dans un système de chauffage plus performant. Un installateur qui vous dira le contraire aura très probablement un intérêt à vous voir installer un système de chauffage plutôt qu’à refaire votre isolation… Qui plus est, les aides proposées aujourd’hui par l’état permettent d’en réduire le coût, en faisant ainsi un investissement encore plus rentable. 

travaux isolation déperditions économies d'énergie
isolation à 1€ économies d'énergie

En premier lieu, vous pouvez bénéficier d’un certificat d’économies d’énergie lorsque vous réalisez certains travaux d’isolation. Celui-ci pourra être échangé auprès des fournisseurs d’énergie contre un chèque dont vous pourrez disposer comme bon vous semble. Attention, il est important de comparer le montant de la prime proposée par les différents fournisseurs, il peut varier sensiblement.

Ensuite, sous conditions d’éligibilité et selon vos revenus, l’Agence Nationale d’Amélioration de l’Habitat (ANAH) peut prendre en charge jusqu’à 50% du coût de vos travaux.

En parallèle, vous pouvez disposer du crédit d’impôt transition énergétique (CITE). Sans condition de revenu, il permet de récupérer 30% du montant de la facture finale sous forme de crédit d’impôt.

Pour finir, vous pourriez être intéressés par l’éco-prêt à taux zéro. Celui-ci permet en effet un financement sans intérêts des travaux restant potentiellement à votre charge.

Pour résumer, selon la situation de chacun, il est en effet possible de réaliser des travaux d’isolation pour 1€ symbolique. Cependant, cela dépendra de votre situation : méfiez vous donc toujours des entreprises qui vous tiennent un discours contraire ! Quoi qu’il en soit, des aides existent et font des travaux d’isolation un investissement rapidement rentable. Pensez à vous renseigner et à entamer les démarches avant la réalisation des travaux. Et surtout, choisissez bien votre installateur ! 

travaux isolation 1 euro

Les pompes à chaleur à 1€

aides rénovation énergétique PAC 1 euro

La pompe à chaleur peut être considérée comme un des systèmes de chauffage les plus durables et économiques du marché. Si certains installateurs incompétents ou mal intentionnés ont contribué à lui forger à tort une mauvaise réputation, elle revient aujourd’hui sur le devant de la scène.

Ainsi, comme pour les travaux d’isolation, de nombreux messages vantent la possibilité d’obtenir une pompe à chaleur pour 1€ symbolique. Une fois encore, selon votre situation, vous devriez en effet pouvoir disposer  d’aides financières pour l’installation d’une PAC. Le cumul de ces aides permettra à minima de réduire le coût de votre installation, et c’est vrai, parfois même jusqu’à 1€. Mais attention, ce n’est pas le cas pour tout le monde, alors attention aux installateurs qui annoncent le contraire.

La première bonne nouvelle, c’est la prime conversion chaudière. Elle correspond à une prime versée pour le remplacement d’une chaudière (fioul, charbon ou gaz) par une PAC air/eau. Elle s’élève à 2500€ et tous les Français y sont éligibles. Ces 2500€ peuvent même monter à 4000€ sous conditions de revenus. 

Si vous n’y êtes pas éligible (parce que vous ne remplacez pas de chaudière par exemple) vous pourrez toujours bénéficier d’une autre prime énergie.

Le montant de votre prime vous sera versé sous la forme d’une chèque dont vous pourrez bénéficier comme bon vous semble. Mais attention, il est important de comparer le montant de la prime proposée par les différents fournisseurs, il peut varier sensiblement. 

rénovation PAC 1 euro
installateur-pac-1-euro

En parallèle, tout comme pour l’isolation et toujours sous conditions de revenus, les aides de l’Agence Nationale d’Amélioration de l’Habitat (ANAH) sont susceptible de réduire très fortement le coût de votre installation !

Sur le montant restant à votre charge après déduction des aides auxquelles vous êtes éligibles, pensez au crédit d’impôt transition énergétique de 30%.

Pour finir, l’éco-prêt à taux zéro (Eco-PTZ) peut vous permettre un financement sans intérêts du montant des travaux restant potentiellement à votre charge.

Quoi qu’il en soit, pensez à bien sélectionner votre installateur pour éviter les mauvaises surprises !

Le solaire à 1€

Là encore, vous avez dû subir la vague de communication récente liée à la mise en avant de panneaux solaires à « 1€ ». Même si beaucoup d’installateurs mobilisent cet argument commercial, ayez-en conscience : c’est faux ! Des aides existent bel et bien, mais l’état ne finance en aucun cas l’intégralité de votre installation solaire. 

Qui plus est, faites toujours attention aux prix proposés par les entreprises qui vous démarchent de manière assez directe : il sont parfois jusqu’à 3 fois supérieurs aux prix normalement pratiqués pour les mêmes installations.

Même si vous ne les aurez pas gratuitement, vos panneaux solaires peuvent être éligibles à certaines aides financières qui permettront d’en réduire le coût.

installateur panneaux solaires 1€
installer panneaux solaires 1€

En premier lieu, pensez toujours aux primes obtenues grâce à la revente des certificats d’économie d’énergie. Ces derniers sont obtenus lorsque vous effectuez des travaux qui permettent de réduire la consommation de votre logement. Dans le cas du solaires, plusieurs primes existent :

  •  Pour favoriser l’auto-consommation, l’état à ouvert une prime variant de 90€ à 400€ en fonction de la puissance de l’installation. (En cas de revente, pas de prime, mais un tarif de rachat bonifié, fonction de la puissance, et fixé pour 20 ans),
  • En cas de remplacement du système de chauffage par un système plus écologique (panneaux solaires aérovoltaïques ou thermiques), une prime peut aussi être obtenue.

Ensuite, vous pouvez vous rapprocher de l’ANAH. Les aides pourront vous permettre de réduire la facture.

En parallèle, pensez à vous renseigner sur les aides disponibles dans votre commune, département ou région en vous rapprochant d’un EIE (Espace Infos Energie)

Enfin, le CITE (un crédit d’impôt de 30%) est applicable à l’installation de panneaux solaires, tout comme les travaux d’isolation et les pompes à chaleur. Mais attention, seuls les panneaux aérovoltaïques, thermiques et la domotique associée y sont éligibles, ce n’est donc pas le cas des panneaux photovoltaïques !

Même chose pour la TVA : un taux réduit à 5,5% s’applique aux installations solaires thermiques et aérovoltaïques. Pour les installations photovoltaïques par contre, un taux de 10% est appliqué aux installations de moins de 3 KWh (20% pour les installations plus puissantes).

Pour le montant restant à votre charge, vous pouvez disposer d’un Eco-prêt à taux zéro (l’ECO-ptz) d’un montant de 10000€ par travaux (jusqu’à 30000€ pour un bouquet de travaux).

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *